Colloque Frédéric Bizard : « il faut révolutionner notre système de santé »

Invité le 4 novembre dernier par votre URPS pour analyser l’avenir de nos cabinets dentaires, le grand économiste Frédéric Bizard a détaillé les défis qui attendent la profession dans ces prochaines années pour contribuer à la reconstruction d’un système de santé totalement obsolète.

« Notre modèle n’est plus adapté à son nouvel environnement ». Les mots introductifs de Frédéric Bizard, le 4 novembre dernier, ont donné le ton des enjeux auxquels fait face notre profession dans un système de santé en plein bouleversement.

Président-fondateur de l’Institut Santé, l’économiste Frédéric Bizard est l’un des experts français les plus réputés en matière de protection sociale et de santé. Notre URPS lui a demandé, à l’occasion d’une visio-conférence diffusée en direct depuis notre siège lyonnais, de nous éclairer sur sa vision d’une nécessaire évolution de l’exercice libéral dans les prochaines années. Analyse basée sur son étude intitulée ‘’Le cabinet dentaire libéral de 2030’’.

Il a tout d’abord, dans un état des lieux édifiant, dépeint les raisons de l’ « inadéquation de plus en plus flagrante de notre système de santé » du fait d’une triple transition. Démographique, tout d’abord, avec un vieillissement de la population qui s’accompagne d’un basculement du soin vers la prévention ; épidémiologiste, ensuite, avec l’évolution d’un risque court, lié à des pathologies aigües, vers un risque long lié à des pathologies chroniques : et technologique, à travers l’essor des nanotechnologies, des biotechnologies et des sciences cognitives.

Privilégier la notion de santé globale

Nous, Chirurgiens-Dentistes, pouvons et devons selon lui contribuer à ce changement de fond, qui repose sur la prise en compte de la notion de santé globale, le passage du curatif vers le préventif et l’instauration d’une vraie démocratie sanitaire. « Votre profession et son avenir s’inscrivent dans celui du système de santé », a introduit Frédéric Bizard au moment de résumer les six grands défis qui attendent nos cabinets dentaires dans ces prochaines années.

  • Le défi démographique, au cœur d’une population de chirurgiens-dentistes qui se féminise et qui augmente, mais avec le renfort de diplômés à l’étranger.
  • L’évolution des modes d’exercice, avec l’essor du modèle des centres de santé et la nécessité de maintenir un haut niveau de l’exercice libéral.
  • Une rationalisation du modèle économique, à travers notamment « une disproportion du niveau des compétences par rapport aux actes réalisés ».
  • Une appropriation des nouvelles technologiques, génératrices « de formidables progrès tout en dérégulant toute une profession ».
  • Un meilleur contrôle du développement des centres dentaires associatifs, tant sur le plan éthique que territorial.
  • Un meilleur contrôle du développement des réseaux Ocam (Organismes complémentaires d’assurance santé), facteurs potentiels d’une pratique low-cost.

Mieux valoriser la prévention

Dans ce contexte, Frédéric Bizard a conclu son propos en égrenant une série de recommandations susceptibles d’apporter des leviers à ces grands défis, dont beaucoup portent sur la valorisation de la prévention.

  • S’assurer d’une concurrence loyale pour soutenir l’exercice libéral, à travers une meilleure régulation des centres dentaires associatifs et des réseaux de soins.
  • Faire du Chirurgien-Dentiste un acteur reconnu de santé publique, impliqué dans la prévention d’une bonne santé bucco-dentaire et non plus dans le seul traitement du « mal de dents ».
  • Instaurer « un modèle économique vertueux » basé notamment sur un programme de prévention collective.
  • Définir un statut pour le personnel dédié à la prévention bucco-dentaire.
  • Favoriser plus de flexibilité dans l’organisation du cabinet dentaire libéral, quelle que soit sa taille.
  • Assurer une formation commune à tous les praticiens et le respect d’une même éthique.

« La balle est dans votre camp », a conclu Éric Lenfant, le président de l’URPS CD ARA, au terme de cette présentation fleuve. « Si vous avez des idées à mettre en application dans les mois qui viennent, l’URPS sera votre partenaire privilégiée ».

Retrouvez les replays de la conférence et de ses temps forts dans la rubrique ‘’Actions’’ du site de votre URPS, onglet ‘’Exercice libéral’’.

News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *