Formation : l’URPS sur tous les fronts

Retour aux articles
Aide aux étudiants via le CESP, formation continue des CD en activité… Votre URPS multiplie les initiatives pour optimiser le management de vos cabinets et lutter contre les déserts dentaires en soutenant l’installation de jeunes confrères en ZSD. Explications.

 

Dans un contexte de transformation de notre système de santé, votre URPS a mis en place avec Grenoble IAE un programme de formation continue à destination des professionnels de santé, et notamment des chirurgiens-dentistes.

 

Objectif ? Vous inculquer une véritable culture managériale et organisationnelle afin d’optimiser la gestion de votre activité libérale. Les enseignements s’articulent autour de quatre modules : manager les ressources humaines ; piloter une structure de santé dans son environnement ; piloter une structure de santé en interne ; élaborer une stratégie de développement. 

 

Eligible au CPF, cette formation prodiguée en distanciel a été co-construite avec l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes. Le programme annuel comprend en moyenne, une journée de formation – essentiellement le jeudi – par mois, soit un volume de 88 heures réparti sur 9,5 jours en distanciel et 3 jours en présentiel, dans les locaux de l’URPS à Lyon et de Grenoble IAE.

Le tarif de base de cette formation innovante est de 3 000 euros, avec une remise de 20% (soit 2 400 euros) si vous vous inscrivez via votre URPS.

 

Pour plus d’informations, vous pouvez envoyer un mail à : management-sante@grenoble-iae.fr ou contacter votre URPS (contact@urps-cd-ara.fr ou 04 73 14 62 27).

 

Une allocation pour s’implanter en zone sous-dotée

Par ailleurs, dans sa lutte contre les déserts médicaux en Auvergne-Rhône-Alpes, l’URPS Chirurgiens-Dentistes AuRA a lancé un appel auprès des étudiants qui souhaitent bénéficier d’un dispositif très avantageux, le CESP.

Ce Contrat d’Engagement de Service Public a été créé pour inciter les jeunes chirurgiens-dentistes à s’installer dans les zones souffrant d’une pénurie de praticiens, en l’occurrence des zones dites sous-dotées ou très sous-dotées.

 

Les étudiants peuvent profiter de ce dispositif dès le deuxième cycle (4e année) avec, à la clé, une allocation de 1200 euros brut par mois ainsi qu’une aide à l’installation. En contrepartie, les étudiants bénéficiaires du CESP doivent s’engager à exercer leur profession en zone sous-dotée ou en zone très sous-dotée pendant une durée égale à celle du versement de l’allocation (au minimum deux ans). Ils doivent aussi respecter les tarifs conventionnés.

Cliquez ici pour télécharger le dossier de candidature à l’aide financière.

 

À SAVOIR

Plus d’informations sur le CESP ? Consultez le site du Paps AuRA et du site du ministère de la Santé.

Pour déposer votre candidature, contactez les UFR d’ontologie à l’Université de Lyon (04 78 77 86 84) ou à celle de Clermont-Ferrand (04 73 17 73 00).

Crédit photo : © depositphotots / mcphotos

Rejoignez notre newsletter

 

Retrouvez toute l’actualité de votre URPS et de la profession dentaire sur notre newsletter bimestrielle.

En vous inscrivant, vous acceptez de vous conformer à la Politique
de confidentialité et aux Conditions d’utilisation de l’URPS