Cabinets écoresponsables : suivez le guide !

Retour aux articles
Si la transition écologique est l‘affaire de tous, il n’est pas toujours facile de savoir comment adopter les bonnes pratiques écoresponsables dans notre activité. Votre URPS met à votre disposition un guide, élaboré avec un cabinet spécialisé dans le conseil environnemental, pour vous accompagner dans cette démarche essentielle.

 

Prêt à engager votre cabinet dentaire dans une transition environnementale ? De nombreux praticiens libéraux se sont déjà lancés sur la voie d’une dentisterie plus écologique. Mais leurs efforts, tout vertueux qu’ils soient, paraissent insuffisamment structurés et difficilement évaluables.

 

L’URPS CD ARA souhaite proposer une véritable méthodologie, basée sur des retours d’expériences certifiés et de vrais conseils de spécialistes. Comme nous vous l’avons déjà annoncé, nous avons donc sollicité le cabinet Veracy, expert en stratégie environnementale, pour une étude portant sur l’impact environnemental de nos cabinets et sur les actions à mettre en place pour diminuer notre empreinte carbone.

 

Les objectifs du guide pratique

 

Sept cabinets pilotes ont ainsi été ciblés : les résultats de l’étude ont été soigneusement analysés et leurs enseignements ont fait l’objet de l’élaboration d’un guide pratique, qui sera mis à votre disposition dans les prochaines semaines. Ses objectifs sont résumés en quatre points :

  • Sensibiliser les praticiens de l’URPS CD ARA sur l’impact réel que leur activité a sur l’environnement.
  • Mettre en évidence les activités de dentisterie où l’impact est le plus important et déconstruire les mythes existants.
  • Permettre à chaque cabinet dentaire de calculer de manière rapide et succincte son propre bilan carbone.
  • Proposer des pistes d’actions chiffrées et priorisées pour réduire son impact.

 

Un calculateur de l’empreinte carbone pour évaluer nos actions

 

Très novatrice, cette approche va au-delà de la plupart des modèles existants. Les cabinets pourront notamment utiliser un calculateur de leur empreinte carbone, afin d’évaluer plus justement les efforts à déployer et faire le choix d’initiatives pertinentes. Ce calculateur démontrera notamment que certaines actions qui sautent aux yeux, comme le tri des gobelets jetables, ont finalement assez peu d’impact, quand d’autres moins visibles auront une importance capitale.

De manière très concrète, réorganiser son agenda pour limiter les déplacements, investir dans du matériel informatique reconditionné ou encore grouper les interventions (par motifs ou par famille) sont autant de bonnes pratiques qui auraient un effet bien plus important sur notre empreinte carbone.

 

Cabinets écoresponsables : des actions ciblées à tous les niveaux

 

Révéler l’impact réel de nos cabinets dentaires, en tordant notamment le cou aux nombreuses idées reçues, dois nous permettre de rationaliser nos actions dans tous les domaines : l’énergie, le chauffage, les modes de déplacements des collaborateurs, les équipements informatiques, l’organisation des soins, le matériel, la dématérialisation…

 

C’est là toute l’idée directrice de ce guide, qui devrait, ensuite, être complété par une application numérique. Voilà les supports parfaits pour sauter le pas et structurer durablement nos démarches respectives vers l’un de nos grands défis actuels : devenir des dentistes écoresponsables !

 

Découvrez et téléchargez ici le guide de la transition écologique en cabinet dentaire.

 

À SAVOIR

Vous avez des idées ou des propositions ? L’évolution vers une pratique plus vertueuse sur le plan environnemental vous intéresse particulièrement ? Les chirurgiens-dentistes d’Auvergne-Rhône-Alpes désireux de participer à la réflexion sur la dentisterie écologique sont les bienvenus. Contactez-nous à l’adresse contact@urps-cd-ara.fr.

Rejoignez notre newsletter

 

Retrouvez toute l’actualité de votre URPS et de la profession dentaire sur notre newsletter bimestrielle.

En vous inscrivant, vous acceptez de vous conformer à la Politique
de confidentialité et aux Conditions d’utilisation de l’URPS