Le GreenCab arrive dans le Cantal !

Retour aux articles
Après une première expérience très concluante en Ardèche, le GreenCab a pris la direction du Cantal. Implantée depuis quelques jours à Chaudes-Aigues, la première cellule écologique de soins dentaires est attendue avec impatience !

 

Moteur d’innovation, l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes a fait le buzz, depuis l’été dernier, en lançant le GreenCab, premier cabinet dentaire mobile et éphémère destiné à lutter contre les déserts médicaux. Une initiative largement saluée par la presse, si l’on en juge par le nombre impressionnant de reportages réalisés dans la commune de Saint-Julien-en-Saint-Alban, avec en point d’orgue des sujets diffusés sur M6 et France 3. En attendant un long format – en cours de réalisation – sur TF1.

 

Des retombées à la hauteur des résultats enregistrés dans le village de Centre-Ardèche (1 600 habitants). En sept mois, la première cellule écologique de soins dentaires aura accueilli près de 2000 patients (soit en moyenne une quinzaine de rendez-vous/jour), pour la plupart en errance thérapeutique faute de praticiens disponibles à proximité. Un engouement ressenti dès les premiers jours d’implantation du container, une régulation étant même nécessaire pour faire face au flot d’appels… Plus de 600 en deux semaines !

 

« Mission accomplie ! La présence du GreenCab a permis d’installer 5 praticiens dans ce secteur jusqu’alors sous-doté. Il suffisait de les inciter à découvrir l’accueil des élus et la qualité de vie en Ardèche », s’enthousiasme le Dr Eric Lenfant, président de l’URPS.

 

Un nouveau challenge en Auvergne

 

Après cette première expérimentation réussie, le GreenCab a donc repris sa route, plus au nord, en direction de Chaudes-Aigues.

 

Cette commune a été choisie par l’URPS en raison d’une forte demande émise par le conseil municipal et en raison des nombreux atouts qu’elle possède. Elle est située au sud du Cantal à proximité de l’axe autoroutier gratuit reliant Clermont Ferrand et Montpellier. Positionnée au cœur d’une région naturelle préservée tournée vers l’élevage et le tourisme, Chaudes-Aigues est une station thermale renommée qui attire plus de 2500 curistes chaque année.

 

Plusieurs commerces, un hôpital de soins de suite et le fameux restaurant gastronomique Viera (qui possède deux étoiles au Michelin) constituent une véritable richesse pour ce territoire.

 

Point de convergence de toutes les communes environnantes, Chaudes-Aigues occupe une position au sud de la vaste communauté de communes de Saint-Flour qui comprend 25 000 habitants.

 

Pour pallier à la pénurie dentaire qui menace cette belle région, l’URPS a mis en place une nouvelle équipe composée d’un chirurgien-dentiste et d’une assistante dentaire. Là aussi, le challenge consiste à répondre aux attentes de la population en matière de soins dentaires, qu’il s’agisse d’urgences ou de soins conservateurs. Mais aussi, à plus long terme, il s’agit de favoriser l’implantation pérenne de plusieurs praticiens dans cette terre d’Auvergne souvent citée parmi les principaux déserts médicaux français.

 

Nous recherchons un (des) chirurgien(s)-dentiste(s) et assistante(s) dentaire(s) qualifiée(s) pour rejoindre l’expérience GreenCab à Chaudes-Aigues. Intéressé ? Contactez-nous !

 

À SAVOIR

Véritable oasis de soins dentaires au cœur des déserts médicaux, le premier GreenCab a été conçu dans un ancien container maritime transformé en cellule écologique de soins dentaires. Lancée par l’URPS CD ARA avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, des CDO partie prenante et des collectivités locales, cette plateforme chirurgicale dispose de multiples innovations technologiques – et écologiques – pour répondre à toutes les demandes de la patientèle dans un local de seize mètres carrés.

Crédit photo © URPS CD ARA

Rejoignez notre newsletter

 

Retrouvez toute l’actualité de votre URPS et de la profession dentaire sur notre newsletter bimestrielle.

En vous inscrivant, vous acceptez de vous conformer à la Politique
de confidentialité et aux Conditions d’utilisation de l’URPS