COVID : confinement, vaccination… les dernières infos

Depuis plus d’un an, votre URPS vous informe en temps réel, via tous les réseaux à sa disposition, de l’évolution de la pandémie et de son impact sur vos cabinets. Une communication multimédias essentielle alors que se profile une troisième vague et de nouvelles mesures sanitaires. Le point à la veille du reconfinement du Rhône.

Après un long plateau en début d’année, l’épidémie de Covid-19 connait un fort rebond depuis quelques semaines. Un constat corroboré par les informations en provenance de la Haute Autorité de Santé, de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et des laboratoires d’analyses. En cause, la propagation rapide du variant anglais qui représente désormais plus des trois quarts des contaminations. Cette aggravation de la situation sanitaire est particulièrement préoccupante dans le Rhône. Dans ce département, le taux d’incidence flirte avec les 400 cas/100 000 habitants, alors que le seuil d’alerte est fixé à 250/100 000 cas. Les services de réanimation, eux, sont proches de la saturation. Une accélération de la pandémie qui a incité le gouvernement à instaurer une nouvelle période de confinement d’un mois.

La situation se dégrade aussi rapidement dans la plupart des autres départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, à l’instar de la Haute-Savoie, de la Loire, de l’Isère ou de l’Ain, avec des taux d’incidence partout supérieurs à 250/100 00 habitants.

Protocole sanitaire et anticipation des besoins en EPI

A la différence du premier confinement, dans le Rhône comme dans les autres départements d’AuRA, les cabinets dentaires resteront ouverts, quelles que soient les mesures sanitaires prises. Mais il sera fondamental de respecter des protocoles sanitaires strictes dans vos cabinets lors de l’accueil de la patientèle. Par ailleurs, des problèmes d’approvisionnement risquent d’apparaître rapidement si la situation perdure. « Dans ce contexte épidémique, n’hésitez pas à recourir au niveau optimal des protections soignants, au tri des patients par questionnaire pré rendez-vous, à tester vos patients et personnel soignant en cas de doute, à aérer et à consulter le site de l’URPS afin d’obtenir des informations, l’adresse des centres de vaccination…. Le site pourra aussi vous proposer une liste non exhaustive de fournisseurs d’équipements de protection (gants, masques, visières, tenues complètes ou surblouses…), sans oublier les autres consommables et produits de désinfection », insiste le docteur Eric Lenfant, président de l’URPS CD ARA.

En Haute-Savoie, l’Isère, la Loire, l’Ain et d’autres départements proches du seuil d’alerte, nous conseillons aussi d’anticiper de futurs confinements qui impliqueront la fermeture des commerces non-essentiels et l’interdiction des déplacements interrégionaux.

Enfin, pour rappel, dans un souci de prévention et d’anticipation, votre Union Régionale a reconstitué un stock stratégique d’EPI et de tests rapides pour parer au plus pressé en cas de pénurie. Si besoin, pendant la période de silence électoral, n’hésitez pas à nous contacter via l’adresse contact@urps-cd-ara.fr ou par téléphone au 04 73 14 62 27.

V?????????? ????? : ??? ????? ????????????? ???? ???????? ??́?????????? !

Dans cette période de forte reprise de l’épidémie, il est important de rappeler que, depuis début janvier, tous les professionnels de santé, dont les chirurgiens-dentistes et les assistant(e)s dentaires, sont éligibles à la vaccination. Malheureusement de nombreuses remontées d’informations font état de dysfonctionnements, voire carrément de refus de vacciner dans certains départements. Ces situations sont inadmissibles !

D’une part, elles mettent en péril les chirurgiens-dentistes et leur personnel, exposés au premier chef à la Covid-19 en raison de la nature même des actes pratiqués. D’autre part, le ministre des Solidarités et de la Santé a publié le 5 mars dernier un courrier très explicite sur l’importance de cette vaccination chez les professionnels de santé.

Compte tenu de ces éléments, en cas de refus, nous vous invitons à nous transmettre rapidement les coordonnées exactes du centre ou du médecin qui a refusé de pratiquer l’acte vaccinal. « Cela permettra à votre Union Régional d’agir auprès des instances compétentes dans les plus prompts délais, surtout s’il y a des comorbidités dans le personnel de votre cabinet et si le rendez-vous a été bien pris alors qu’il y avait des doses disponibles ! C’est de la mise en danger de la vie d’autrui », estime le docteur Eric Lenfant, président de l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes.

Vous pouvez alerter l’URPS CD ARA, soit par mail à l’adresse contact@urps-cd-ara.fr, soit par téléphone au 04 73 14 62 27.

Tous éligibles à la vaccination

Par ailleurs, nous vous rappelons que la liste complète des centres de vaccination accessibles aux chirurgiens-dentistes et aux assistant(e)s dentaires, est consultable sur le site de l’URPS.

Conformément aux annonces gouvernementales, la vaccination des professionnels de santé se déroule dorénavant selon deux modalités :

  • Pour les plus de 55 ans, au moyen du vaccin Astra Zeneca. Ces vaccinations ont vocation à se dérouler en ville.
  • Pour les moins de 55 ans, au moyen des vaccins ARN messagers (Pfizer ou Moderna), dans les centres de vaccination.

Enfin, pour être complet, votre URPS continue de militer auprès des autorités de tutelle afin d’autoriser les chirurgiens-dentistes à vacciner contre la Covid-19. D’autres démarches sont en cours pour faire homologuer les tests salivaires expérimentés cet hiver dans plusieurs cabinets dentaires d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *