Dr Eric Lenfant URPS CD ARA

Campagne médias : « il faut (re)valoriser l’image du chirurgien-dentiste libéral »

Ce printemps, l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes lancera une grande campagne de communication. Quels sont les objectifs de cette opération multimédias ? Les réponses du docteur Eric Lenfant, président de l’URPS CD ARA.

Pourquoi l’URPS Chirurgiens-Dentistes va-t-elle lancer cette campagne de communication inédite en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Pour plusieurs raisons. D’abord, il faut mettre en avant notre profession pour susciter de nouvelles vocations. C’est indispensable, car dans certaines zones sous-dotées d’Auvergne-Rhône-Alpes, il devient presque impossible de consulter sans faire 80 km, avec d’importants délais en prime. Certains départements comme le Cantal ou l’Ardèche sont déjà sinistrés. Mais cette désertification dentaire touche aussi quelques grandes villes, en particulier dans le domaine de la pédodontie (Ndlr : soins dentaires aux enfants). Seules les agglomérations accueillant des structures universitaires ne sont pas impactées. C’est la raison pour laquelle, l’URPS s’est investie pour ouvrir une nouvelle filière universitaire, adossée à la faculté de médecine, à Grenoble. Cela, devrait permettre de réduire la pression sur l’Arc Alpin, en l’occurrence en Isère, Savoie et Haute-Savoie. Parallèlement, on doit trouver des solutions pour recruter des assistantes dentaires de niveau 2.

Quels sont les autres objectifs de la campagne de communication régionale ?

D’une part, valoriser notre profession, à l’instar d‘autres campagnes menées par les experts-comptables, les notaires ou l’armée. A la différence des centres dentaires, le chirurgien-dentiste libéral n’a pas le droit de communiquer. Or, il est souvent issu des meilleures facultés françaises. Ses compétences ne peuvent être remises en cause (1). 

D’autre part, après deux ans de pandémie, il devient urgent de faire revenir les patients dans nos cabinets. Depuis le début de la crise sanitaire, nous nous sommes  focalisés sur les urgences dentaires. Les soins courants ont été délaissés.

Résultats, aujourd’hui, faute de suivi, de nombreux patients sont en souffrance, voire en situation d’urgence. Cette situation inédite, qui concerne toutes les maladies chroniques, exige un gros travail de pédagogie. Avec un retour à la normale, la prévention doit redevenir une priorité !

1) L’URPS va lancer un sondage pour connaître la perception du chirurgien-dentiste auprès de sa patientèle et au sein de la profession. Pour participer, des affichettes seront apposées dans la salle d’attente de vos cabinets dentaires. Un questionnaire, auquel vous pouvez déjà accéder en ligne ICI, vous sera également adressé dans les prochains jours.

À SAVOIR

Face à la recrudescence des dérives commerciales de certaines structures privées, l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de réactiver une adresse électronique de signalement des abus (temoignages.reseaux@urps-cd-ara.fr). Objectif ? Alerter et accompagner les victimes dans leurs démarches judiciaires.

News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *