Covid et voyages à l’étranger : attention aux mesures de confinement !

Si l’obligation vaccinale entre progressivement en vigueur dans vos cabinets (voir par ailleurs), d’autres contraintes liées à la Covid-19 sont toujours d’actualité. C’est le cas, notamment, des mesures de confinement post-déplacement à l’étranger. L’un de nos confrères en a fait l’amère expérience.

À la rentrée, un de nos confrères exerçant en Auvergne-Rhône-Alpes nous a fait part de son expérience au retour de vacances dans un pays du bassin méditerranéen. Il a repris son activité professionnelle dès le lendemain de son retour, alors qu’il aurait dû logiquement se soumettre à une période de confinement. Conséquence, deux gendarmes sont venus au cabinet pour lui signifier qu’il était en infraction avec la réglementation. Il a été assigné à résidence avec contrôle journalier et il a dû régler une amende de 1000 euros. De plus, un courrier de plainte de l’ARS a été adressé à son CDO. Dans ce contexte sanitaire incertain, et compte tenu de la résurgence de certains foyers épidémiques dans la région, votre URPS vous renouvelle donc ses conseils de précautions et de prudence.

En cas de doute à votre retour de congés à l’étranger, un site officiel est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Voici la liste des quinze pays concernés à ce jour par une quarantaine obligatoire de 10 jours à votre retour : Bahreïn, Colombie, Costa Rica, Uruguay, Turquie, Bangladesh, Sri Lanka, Pakistan, Népal, Émirats arabes unis, Qatar, Brésil, Inde, Chili, Afrique du Sud.

Les passagers doivent déclarer à la compagnie aérienne leur lieu de quarantaine en France à l’aide d’un justificatif.

Pour info, en cas de non-respect de cette quarantaine, une amende de 1 000 euros est prévue. En cas de récidive, elle est portée à 1 500 euros.

News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *