Dépistage Covid : les CD enfin autorisés à dépister !

Nos efforts n’auront pas été vains. Les Chirurgiens-Dentistes peuvent désormais effectuer des tests de dépistage de la Covid-19 dans leur cabinet. Une victoire de votre URPS qui s’est battue depuis ce printemps pour obtenir le feu vert du ministère. Prochain combat : l’autorisation des tests salivaires !

Les Chirurgiens-Dentistes d’Auvergne-Rhône-Alpes, comme de toute la France, peuvent désormais contribuer à freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19, tout en se protégeant et en protégeant leur personnel. Cette autorisation de dépister dans les cabinets dentaires constitue l’aboutissement d’un long combat mené par l’URPS Chirurgiens-Dentistes Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis le printemps dernier, votre union régionale insiste sur l’importance de réaliser ces tests dans les cabinets dentaires, à la fois pour freiner la diffusion du virus et pour protéger des professionnels de santé particulièrement exposés en raison de la nature même de leurs actes. Après moult courriers et démarches auprès du ministère, la requête de l’URPS CD ARA a donc fini par être entendue au plus haut sommet de l’Etat. La prime à la persévérance !

Une ultime lettre ouverte envoyée à notre ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, avec copie à Emmanuel Macron, a débouché sur une réunion à Paris. Entendu au ministère par les responsables du programme de détection de la Covid-19, votre représentant, Eric Lenfant, président de l’URPS CD ARA, accompagné du président de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes et du président de la FSDL, a pu exposer ses arguments et obtenir gain de cause.

Résultat, chacun d’entre vous peut désormais effectuer dans son cabinet des tests de dépistage, au même titre que les médecins libéraux. Ces tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) peuvent être nasopharyngés ou oropharyngés. Le ministère de la Santé met gracieusement à disposition en pharmacie une quinzaine de tests antigéniques par jour et par praticien sur production de leur carte professionnelle. 

Depuis six mois, votre URPS agit auprès du ministère pour faire valider les tests salivaires (type EasyCov). Tests homologués récemment par la Haute Autorité de Santé (HAS). Plus de 66 courriers ont été envoyés. Des avancées significatives ont été enregistrées. Nous espérons avoir l’autorisation des tests salivaires dans les cabinets dans les prochaines semaines.

L’URPS CD ARA, avec le concours de nombreux confrères du Rhône, de la Savoie, de l’Isère et du Puy-de-Dôme, a participé activement à l’expérimentation menée depuis octobre dernier pour démontrer la pertinence de ce nouvel outil de dépistage. Ces tests de dernière génération sont, à notre sens, à privilégier compte tenu de leur rapidité, de leur facilité d’utilisation mais aussi de leur fiabilité. A suivre…

Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *