Les dentistes libéraux d’Auvergne Rhône-Alpes préoccupés par le low-costmarc-0003-22-10ok

Les dentistes libéraux de la région s’inquiètent de l’uberisation de la santé. Ils dénoncent les dérives de l’ouverture de nombreux centres low-cost comme Dentexia.

L’Union régionale des professionnels de santé des chirurgiens-dentistes d’Auvergne Rhône-Alpes a suspendu sa participation aux réunions de l’Agence régionale de santé (ARS).

En cause: l’ouverture de nouveaux centres dentaires low-cost dans la région malgré la mise en liquidation judiciaire de Dentexia, qui a laissé sans soins plus de 3000 patients. « L’ARS doit pouvoir disposer des moyens légaux pour encadrer la création et l’activité de ces centres de santé dentaire à bas coût », explique Marc Barthélémy, président de l’URPS des chirurgiens-dentistes. La région Auvergne Rhône-Alpes compte environ 5400 chirurgiens-dentistes. Leur renouvellement est assuré chaque année avec l’arrivée de nouveaux diplômés de la faculté d’odontologie de Lyon et de Clermont-Ferrand.

Écoutez l’émission

2coutez l'émission
Invité du 18/20 sur RCF Radio

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *